Exposition "Otto Freundlich" au Musée de Montmartre

Un artiste « dégénéré »

Publié par arman - dimanche 26 juillet 2020, 15:46 | Voir les avis

moderne

Le Musée de Montmartre consacre une exposition à l'allemand Otto Freundlich (1878-1943), l'un des fondateurs de l'Art Abstrait avec Vassily Kandinsky et un peintre encore très méconnu du grand public.

Il est vrai que les œuvres de cet artiste engagé furent largement détruites par les nazis qui le stigmatisèrent en tant que parangon de l'« Art dégénéré » (leur façon à eux d'appeler l'« Art moderne ») avant de l'assassiner dans un camp.

Malgré tout Otto Freundlich, qui s'était consacré d'abord à la Peinture, peut être reconnu aujourd'hui comme l'un des plus grands artistes du XXème siècle dans l'autre domaine qu'il pratiquait, la Sculpture. 

Mais avant celà Otto Freundlich fraîchement arrivé à Paris est de l'aventure du Bateau-Lavoir dès 1908, accueilli les bras ouverts par un autre artiste résident de l'atelier et qui deviendra bientôt célèbre, Pablo Picasso. S'il s'intéresse au Cubisme naissant qu'il découvre si l'on peut dire "aux premières loges", s'il est impressionné en particulier par les Demoiselles d'Avignon de son voisin d'atelier, il ne se laisse pas pour autant influencé par ce nouveau style-là.

C'est qu'il est déjà l'un des pionniers d'un autre mouvement artistique révolutionnaire, celui de la Peinture Abstraite, avec Paul Klee, Kandinsky et le couple Delaunay, tous amis très proches d'un peintre désormais installé à Paris pour longtemps.

La Peinture d'Otto Freundlich

Le Musée de Montmartre expose des oeuvres de l'Artiste dont la plupart révèlent une recherche abstraite encore triviale, des toiles simplement divisées en zones de couleurs primaires sans beaucoup plus d'ornement. Il faut en plus se consoler de l'absence d'une grande et très intéressante peinture d'Otto Freundlich, non prêtée par Beaubourg et remplacée par sa version en mosaïques, Hommage aux peuples de couleur, pour atteindre la fin de l'expostion afin de découvrir le vrai chef d'oeuvre de l'artiste.

Les peintures habituellement partagées en zones de couleur ont explosé en bris de verre aussi divers que leur répartition en est devenue harmonieuse. Les couleurs semblent en outre tourner autour du centre, dessiner les contours d'un visage, le buste d'un personnage qui s'auréole, inspire et expire de ses "pores bleus". Un chef d'oeuvre d'abstraction figurative.

Malgré la présence importante de cette petite toile, l'exposition de peinture laisse le visiteur un peu sur sa faim. Mais nos attentes envers le Peintre Otto Freundlich n'étaient pas si importantes. Envers le Sculpteur elles sont en revanche considérables depuis la visite de la Collection Michael Werner au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Une visite au cours de laquelle votre serviteur tomba en arrêt devant les oeuvres en bronze d'un artiste inconnu pour lui jusque-là.    

La Sculpture

Comme l'exposition du musée de Montmartre montre essentiellement des peintures de l'Artiste, pour découvrir la Sculpture d'Otto Freundlich il faut se contenter de l'oeuvre qui vaut absolument le coup d'oeil ci-dessous.

<
>

Ce "monument" en bronze qui ressemble à une stèle funéraire (ce n'est pas un simple monolithe froid et rigide) est composé de plusieurs éléments dont cette pyramide en arrière-plan, aux arêtes courbes et douces. Elle s'étire mollement vers le ciel, surplombant des ogive portées par de timides cubes, tous de la même matière. Tomber au hasard sur cette Sculpture architecturale c'est comme découvrir les restes d'une civilisation balbutiante, des vestiges qui auront conservé de leur assurance pour toujours pointer vers le haut. Il y a de l'artisanat millénaire et de la religiosité primitive dans cette "stèle", un désir d'offrande et un autre plus sourd de s'élever né d'un regard fasciné vers le ciel. 

Le souhait de tout artiste en somme.

Pas d'avis pour l'instant.
Publier un commentaire :